Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 13:08

C'est le jour J ! Départ pour la Thaïlande... les vacances, les vraies ! Plages et farniente :) Et puis nous retrouvons les parents d'Aurel ; et ça va nous faire un bien fou !

 

Notre avion décolle à 15h40 de Katmandu donc nous avons encore le temps de flâner un peu ; on se lève tranquillement vers 9h, petit-déjeunons au resto et revenons prendre nos sacs à la guest-house avant de rendre définitivement les clés de la chambre. On fait un dernier petit tour dans la ville pendant les heures qui nous séparent du décollage. Il nous reste 1800 roupies ; autrement dit juste ce qu’il faut pour payer le taxi jusqu’à l’aéroport et un bon resto pour fêter notre départ… En voilà un budget rondement maitrisé :)

 

Nous arrivons à l’enregistrement dans les temps, fiers de nous... jusqu'à ce que l’hôtesse nous annonce, interloquée : « votre avion a déjà décollé… hier… ». COMMENT !? Alors là, c’est la surprise complète ! On ne la croit même pas ; on relit nos billets électroniques : départ le 02/11 pour une arrivée le 03/11 ! Mais ce n’est pas possible !!! Je suis en plein cauchemar (oui, parce que c’est moi qui me suis occupée de la réservation…) ; j’avais gardé en mémoire la date d’arrivée et non celle du départ ! On s’imagine déjà devoir repayer l’entièreté du billet (240€ chacun), pour un vol dans une semaine… bref, on est un peu abasourdis et catastrophés.


En plus Aurel prend un malin plaisir à me répéter : « Ah ça c’est du grand Litaudon ! » (moi, j’aurais tendance à rectifier que c’est plutôt du grand Scapin car le gène de l’étourderie, je le tiens plutôt de ma chère Maman ;)).

Comme dirait Tété : "C'est l'art délicat de passer pour un con...".

  P1130630

 Litaudon prend un savon

 

Enfin bref, c’est sûr, celui qui ne s’occupe de rien ne risque pas de faire d’erreur… Non mais oh ! Et puis pour une fois que ce n’est pas lui le fautif :)


Bon heureusement, la dame nous propose rapidement une solution : pour 40€ chacun, on prend le même avion que celui d’hier, même heure et même correspondance à Dehli. Quelle chance ; on saute sur l’occasion !
Seulement, nous n’avions pas pensé à un détail… de taille : nos visas !!! Ils expiraient hier ! Oh là là… on est bien dedans là ! Et puis, c’est bien écrit noir sur blanc : « expiration date : 02/11/11 » ; et on est bien le 03/11. On est encore loin dans la file d’attente avant de passer la douane… « On pourrait peut-être changer la date », lancé-je a Aurel, innocemment. Il n’a pas fallu lui dire deux fois. Avait-il l’habitude de tricher ses notes d’écolier ? Toujours est-il que d’emblée, il m’annonce, solennel : « transformer un 2 en 3, ça va se voir… on va mettre un 4 ».
Oh là là… Moi je panique car la rature est nettement visible.

 

P1130632

 

Non content d’être déjà dans l’illégalité au Népal depuis 24h, on falsifie en plus nos visas ! Je nous vois déjà au poste de Police à se faire sermonner par les douaniers… et louper à nouveau l’avion ! En plus, quelques minutes après l’œuvre du faussaire, une nana vient nous chercher dans la file, nous faisant doubler tout le monde ; ça y est, c’est sûr, ils nous ont repéré !
Finalement, c’est juste que l’avion est sur le point de partir et qu’il y a un soucis avec nos bagages. On sait de suite de quoi il s’agit : on a tenté de passer notre bouteille de gaz pour le réchaud… Oui c’est débile ; mais figurez-vous qu’on nous avait dit que ça passait sans problème ! Bien sûr, on n’y croyait pas trop… Bon là, on est fixé :)

 

Bref, nous passons devant les voyageurs et présentons nos passeports. Et ce qui devait arriver arriva : le mec tilte tout-de-suite. Il compte le nombre de jours entre l’arrivée et le départ sur ses doigts (pas d’ordinateur) et en déduit qu’on a dépassé les trente jours ! Par chance, quand nous sommes arrivés au Népal, le gars s’est trompé dans la date d’entrée : Aurel est arrivé le 02/10 et moi le 04/10 ; alors que nous étions évidemment ensemble. Du coup, on joue là-dessus en prétextant au douanier : « Regardez, ils se sont même trompés de date à l’arrivée ». Ça marche. Résultat, nos passeports circulent entre quatre paires de mains, font l’objet de moult regards de travers et force réflexions, puis finissent par obtenir le tampon libérateur !
Je n’en reviens pas ! Ca ne serait pas possible chez nous…

 

Une fois devant l’avion, les bagagistes nous somment de retirer ce qui est formellement interdit dans nos sacs à dos. Aurel enlève la bouteille de gaz et la donne aux agents de sécurité qui la saisissent en rigolant. Ben oui on sait, c’est ridicule d’y avoir cru :). Dans l’avion, c’est l’euphorie : on est en vol pour la Thaïlande, sans prune pour nos visas expirés ET raturés, avec seulement 24h de retard pour 80€ de supplément !

 

P1130633

  Un petit bout de la chaîne Himalayenne

 

En moins de 2h, nous voici à New Dehli pour une escale de près de 8h. L’aéroport est d’un modernisme époustouflant : des boutiques hyper luxueuses, des restaurants, des salons avec fauteuils massant et banquettes pour s’allonger, des totems où recharger gratuitement ses batteries, des toilettes avec personnel, d’une propreté exemplaire (ça change du Népal !) et des « voitures de golf » transportant les voyageurs fainéants qui sillonnent un aéroport entièrement couvert de moquette.

Bref, on ne se croirait pas en Inde !
Apres un tour dans tout ce luxe, on s’installe confortablement pour tenter de nous reposer un peu (trop d’émotion :)).

 

P1130640

 

 A 1h40, nous embarquons pour le deuxième vol, direction Bangkok.

 

P1130634

Le boss de la compagnie aerienne est avant tout brasseur...

Esperons que le pilote n'a pas eu droit à sa binouse lui !

 

 

Nous ne dormons pratiquement pas et arrivons enfin à destination.

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 06:32

(30 octobre - Joyeux anniversaire p'tit Paulin !)

 

Pendant quatre jours a Pokhara, et bien nous nous mettons activement a notre blog ; plus de 20 jours a rattraper ! Ici, la connexion n'est pas toujours top, mais 0,60 euros de l'heure... c'est imbattable ! Et puis, ca rend patient :)

 

Nous retrouvons egalement Jean-Pierre et Ivan ; cette fois, on va se le faire ce resto (a chaque fois on ne faisait que se croiser sur le trek) !

 

P1120886

 

Moi, je tiens aussi a mon apres-midi shopping ! Le Nepal, c'est le pays des petits souvenirs :)

 

Aurel : Notez le ''s'' a souvenirs...

 

P1120936    P1120938

                   Mon magasin (trop bien !)                                             Son magasin (trop naze :))

 

 

Et puis seances intensives (matin, midi et soir) de remise en "forme" pour Aurel qui a creve de faim pendant 10 jours...

 

P1120845 P1120931 P1120928

P1120935 P1120932 P1120876

 

Depart le 02/11 pour Kathmandu ; puis vol pour Bangkok le 03/11 !

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 05:05

Aller, ce matin apres une bonne nuit de sommeil, on s'offre le petit-dejeuner. Ca a du bon d'avoir trace ! On salue nos hotes qui etaient adorables et partons pour les deux dernieres heures de marche qui nous separent du bus... et des tunes !!!

En chemin on croise des enfants qui prennent les touristes pour des distributeurs de billets ou de bonbons et des biquettes, qui nous rappellent la Mongolie.

 

P1120827

Tu sais ce que j'ai appris a faire avec un couteau suisse... ?


Arrives a Nayapul, le "Finish" de notre trek, nous laissons chacun a sa maniere s'exprimer notre joie.

 

P1120858    P1120884

 

Nous apprenons qu'il y a encore un festival aujourd'hui... et qu'il risque fort de ne pas y avoir de bus de libres. Alors la, tampis, on se paie le taxi. On monte a trois avec un gars rencontre il y a 5 minutes dans un pot de yaourt pour effectuer l'heure et demi de route jusqu'a Pokhara.

Le chemin est goudronne la plupart du temps (hormis quelques trous enormes...), donc ca secoue beaucoup moins que les precedents trajets ! A mon grand soulagement...

Nous sommes a Pokhara vers 13h et devinez ce qu'on fait en premier... et oui ! Retirer des sous :) OUUUUUF...

Ensuite, on se trouve un petit hotel pour 4 euros la nuit et filons droit dans un resto ! Qu'est-ce que ca fait du bien.

 

P1120837

 

En plus, cette ville est autrement plus agreable que Kathmandu : il y a des trottoirs ; ca n'a l'air de rien mais c'est quand meme plus sympa de pouvoir se promener sans se faire klaxonner sans arret ou risquer se faire renverser par les dizaines et dizaines de motos qui circulent ici. Les rues sont larges, plutot propres et... bitumees ! Ca contraste etrangement avec la capitale.

C'est decide, on y reste les 4 derniers jours ! Nous reviendrons a Kathmandu juste pour prendre l'avion.

 

Ca fait du bien de s'arreter un peu, prendre des nouvelles des familles et amis, mettre a jour le blog et aussi manger a notre faim, les pieds sous la table sans rien avoir a faire d'autre que d'attendre d'etre servis :) La, c'est sur, le budget va exploser ! Mais on s'est tellement prives (de gre pour moi, de force pour Aurel)...

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 04:17

Au petit-dejeuner, on se paie un bol de porrige pour nous caler ; on n'a plus de provisions. Cote ventre, ca passe pas encore tres bien pour moi ; je donne le reste a Aurel.

On commence la journee a 7h et attaquons avec des escaliers... rien de tel pour bien casser les pattes !

 

P1120791

 

En outre, le trace monte de 2300m a 2500m pour descendre a 2300m... C'est dur. Mais on avance, tete dans le guidon, bien decide a gagner du temps et arriver plus tot que prevu.

On fait une pause a la fin de la cote apres avoir enchaine -500m et +400m de denivele, juste avant la descente definitive ; on s'offre un pain au choco et du pain de mie sur lequel Aurel se tartine de la confiture et mon reste de riz de la veille (Aaah, Aurel et ses melanges... Qui dit mieux :)). Quel repas :|

 

P1120804    P1120803

                                                                                                  Déjeuner devant l'Annapurna South - 7219m


A peine trois-quart d'heure d'arret puis on enchaine ; et ce jusqu'a 17h00 !

 

P1120813

 

Nous retrouvons les rizieres, la chaleur humide ecrasante et les petits villages authentiques et fleuris a souhait.

 

P1110975

 

On stoppe nos 9h de marche environ 2h avant d'arriver a l'endroit ou nous prendrons le bus demain pour Pokhara (et ses distributeurs de biftons :D). Nous sommes a bout de forces, mais la bonne nouvelle, c'est qu'on va pouvoir se lacher ! Notre budget de deux jours pour une soiree :)
On garde juste assez de sous pour le trajet de demain et tout le reste, ON LE CLAQUE ("I've got my money, let's spend it all !" - Black Eyed Peas) ! A commencer par un coca bien frais ; depuis le temps qu'on en reve...

 

 

P1120823

"J'ai meme plus la force de boire"

Hommage a Keny : "j'ai meme plus la force ch..."

 

Ensuite, on commande le diner. Aurel se prend deux plats ; moi, juste un mais je le finis ! Mes douleurs sont un peu passees. Pour finir, on saute dans une douche bien chaude, euphoriques ! Quel bonheur de pouvoir se faire plaisir...

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 03:47

Meme rituel ce matin, on grignotte secretement dans la chambre et nous nous pointons pour une tasse de cafe au resto. On a pas grand-chose dans le ventre, mais avons prevu quelques gateaux pour nous aider a monter jusqu'au camp de base de l'Annapurna. C'est de la que partent les expeditions pour les differents sommets environnants, notamment l'Annapurna I (8091m).

 

Fideles a nous meme, nous montons tranquillement mais tracons tout le monde :) Trop fiers !

 

P1120735

 

Le trajet n'est pas franchement passionnant... Nous evoluons dans des chemins au milieu des pierres et d'une vegetation eparse jusqu'au Machapuchare Base Camp (3700m).

 

P1120779

Plante grasse que l'on retrouve frequemment a cette altitude

 

Puis les courbes de niveau s'aplanissent.

 

P1120746

 

Nous marchons longtemps avant d'atteindre enfin l'Annapurna Base Camp (4150m) Nous sommes entoures de montagnes gigantesques dont l'Annapurna I. Elles sont sublimes, mais deja (il n'est que 10h) les nuages glissent devant le panorama fabuleux et camouflent certains monts.

 

P1120753

 

Le soleil n'ayant brille quelques dizaines de minutes ce matin a du coup laisse le froid glacial balaye la cuvette dans laquelle on se trouve. Apres de rapides photos du glacier des Annapurna, on s'engouffre dans un resto pour prendre au moins un the chaud. Aurel a trop faim, il commande egalement un pancake. Moi, je ne peux toujours rien avaler, a part mon the au lait avec du sucre pour pallier la faim.

 

P1120752

 

Apres une heure de pause, nous redescendons en cavalant vers l'hotel ou nous avons laisse nos sacs-a-dos, puis continuons d'avancer jusqu'a Dovan (2600m).

Voici 7h qu'on marche sans trop pouvoir profiter des paysages autour de nous puisqu'il pleut et qu'on regarde nos pieds !

 

P1120784

 

On jette les sacs-a-dos dans notre nouvelle chambre et allumons le rechaud pour cuire des pates car il est quand meme 15h.

Apres ce maigre repas, on s'effondre dans les duvets pour nous reposer jusqu'au diner ; c'est pas la grande forme : toujours enrhumes, mon ventre en vrac et pas de sous pour se payer un bon coca a l'arrivee, ou un diner gargantuesque pour Aurel, ou encore une douche chaude (oui, ca devient payant quand on monte trop haut) :( Bref... 

En passant a table, Aurel tente de recuperer suffisamment de calories avec son Dal Bhat a volonte et moi je laisse la moitie de mon riz blanc. C'est un peu tristounet tout ca...

Nous rencontrons un groupe de jeunes avec qui on discute un moment ; l'une des filles me donne un cachet sense detruire les bacteries intestinales. Je gobe direct ! Le soupcon d'ulcere est a piori errone puisque la douleur s'est delocalisee ; ce n'est plus aussi cible que les 3-4 premiers jours. Je pense donc plus a un parasite ou une intoxication alimentaire.

On se couche dans la foulee pour partir tot demain. Nous avions prevu de marcher jusqu'au 30/10, mais avec le manque de cash et mon mal de bide, on prefere abreger car ca commence a peser lourd sur le moral et le physique.

Partager cet article
Repost0
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 10:46

Reveilles vers 6h... par les randonneurs et leurs gros sabots ! On emerge doucement, puis on se prepare notre petit-dejeuner dans la chambre... comme les clandestins que nous sommes toujours :) Ici, ils te font clairement comprendre qu'ils te vendent une chambre mais avec diner et petit-dej.

Nous, a chaque fois, on s'en sort en prenant juste une tasse de cafe et en pretextant que nous sommes malades... Parce que nous sommes toujours (et plus encore maintenant) a court de sous (impossible de retirer des tunes a moins d'etre prets a raquer plus de 17% de commission... NO WAY !).

Du coup, on essaie le plus souvent possible d'acheter de quoi manger pour eviter les restos. Par contre, pour les diners, impossible d'y echapper... Aurel prend generalement un Dal Bhat ; servi a volonte, c'est le seule moment ou il peut manger a sa faim. Moi, je prends une assiette de riz aux legumes, mais que je ne finis pas car j'ai toujours mon "trou" a l'estomac. C'est sur, nous avons minci a ce regime-la ! Enfin, pas de quoi crier famine hein... et rien qu'on ne puisse rattraper en Thailande :)

 

    P1120842    P1120801

                Le falzar d'Aurel maintenant.                                     La ceinture du sac est reglee a sa taille

                                                                                                                         et c'est pas des blagues.

 

Nous demarrons vers 7h par du chemin assez facile bien que vallonne ; nous faisons notre premiere pause que pour dejeuner. On en double du monde :)

 

P1120722

La position preferee des népalais


Par chance, notre rechaud fonctionne de nouveau ; il avait simplement besoin d'etre nettoye (petite pensee a la Harley de Pierrot). On se fait une soupe chinoise et hop, c'est reparti. Nous arrivons a Deurali vers 13h30 ; ca se couvre deja. Depuis quelques jours, les apres-midi ne sont plus ensoleilles et le voile brumeux charge d'humidite devient pluie quand la nuit tombe.

 

P1120727

 

On demande donc rapidement une chambre. La plupart des hotels sont deja "FULL" ; l'un d'entre eux nous propose meme la tente ! Pas question vu l'etat de leur matos et le climat... En cherchant encore, on finit par degoter un toit pour la nuit : un 4m2 attenant a la salle de resto d'une guest-house ; bruyant, mais cent fois mieux que dehors !

 

    P1120714    P1120725

La taille de la cle est en parfaite coherence avec la superficie de la chambre... contrairement au porte-cle !


On se couche direct pour la sieste ; on est naze, j'ai attrape le rhume d'Aurel et on n'a pas de sous pour se payer une douche chaude ! Ca devient dur pour le moral...

 

 P1120726

 

Au diner, Dal Bhat pour Aurel qui finit egalement mon assiette de riz.

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 10:03

(Joyeux anniversaire Philippon !)

 

Aujourd'hui, nous sommes en route a 7h45 ; ca faisait longtemps que ca ne nous etait pas arrive ! Nous avons prevu d'atteindre Sinuwa (2360m) ; normalement, en partant de Chuile (2245m), on ne devrait faire que monter. Mais voila, les chemins nepalais aiment les deniveles negatifs autant que positifs ! Resultat, on attaque d'emblee par de la descente jusqu'a 1800m... ca vallait bien la peine d'avoir tout grimper hier :(

 

P1120697

"Amene moi a Sinuwa"

 

 

Et puis, une fois qu'on est bien en bas, on passe un pont de singe et hop ! le mur de marches se dresse devant nous !

 

P1120802

 

Nous avancons tranquillement (surtout moi), mais ne faisons pas de pause si bien que nous rattrapons pas mal de groupes. C'est toujours mieux de ne pas arriver les derniers dans un village car on risque de ne pas y trouver de chambres libres ; surtout que nous sommes en pleine haute saison et que les groupes de touristes ne passent pas inapercus !

Bref, nous arrivons vers 10h30 a Chomrong (2170m) ; la, devant une boulangerie, on ne resiste pas a l'appel des roules a la cannelle et croissants au choco. L'estomac et les jambes en ont vraiment besoin ! D'autant plus quand on sait ce qui nous attend a nouveau : -400m de denivele pour remonter de +500, le tout qu'avec des escaliers. Ils se moquent de nous ces nepalais :)

 

P1120795b

 

Le soleil, quand il perce l'epaisse couche d'humidite, est brulant ; nous transpirons absolument toute l'eau que nous buvons. La descente est une veritable penitence pour les genoux qui doivent absorber tous les chocs de toutes les marches devalees... J'aime pas les descentes ! D'ailleurs, peu de randonneurs aiment les descentes ; on prefere monter encore une fois que de descendre, c'est dire ! Bref, j'arrete mes jeremiades... mais c'est quand meme rageant cette histoire !

 

P1120706

 

C'est au bout d'1h30 de forte montee que nous parvenons, extenues, a Sinuwa ; certes, il n'est que 13h, mais ca fait 5h qu'on marche (c'est le cas de le dire:)) ! On est claque ; Aurel a attrape un rhume (oui, malgre la chaleur ecrasante... c'est que nos corps sont mis a rude epreuve !) et moi j'ai toujours l'estomac en vrac.  

P1120707

 

Nous sommes les premiers a passer dans le village et choisissons le plus joli hotel.

 

P1120793

 

On profite immediatement d'une douche "tiede-vers-le-chaud" et lessivons comme le veut notre rituel, notre petit linge. Cette fois, je decrasse mon pantalon ! C'est pas du luxe... il n'en finit pas de degorger de l'eau brunatre, beurk ! Quelle honte ; je puis assurer que ca n'arrive jamais dans ma vie "de d'habitude" hein :) !

Apres ce dur labeur, on deroule nos carcasses dans les lits pour une bonne sieste ; la position allongee est definitivement la plus agreable pour l'etre humain !

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 06:59

Nous avons dormi comme des loirs jusqu'a 7h, soit pratiquement 12h de sommeil ! Comme nous sommes un peu a court de sous (pas de distributeurs sur le trek...), il nous faut faire un peu attention a notre budget. Du coup, on part le ventre vide, esperant trouver une boulangerie en chemin ; ca revient moins cher que de petit-dejeuner au resto de l'hotel.

Manque de bol, nous marchons 1h30 avant de pouvoir nous sustanter ! Autant dire que la montee avec rien dans l'estomac a ete plus que rude... On se jete sur un croissant au choco et un petit pain chacun, tout ca avec un cafe. On revit ! Cette petite pause d'une demi-heure nous requinque pour la suite ; nous aimerions atteindre Tadapani qui, a priori, est encore a 4-5h de marche.

 

P1120640

 

Aller, on ne se decourage pas, on y va. Nous sommes contraints de respecter certaines etapes malgre la fatigue car nos jours sont comptes : il nous reste 6 jours pour faire l'aller-retour jusqu'au camp de base des Annapurna. C'est juste ce qu'il faut normalement, donc, il ne faut pas trainer...

 

Nous continuons de monter, mais cette fois, fini les grandes marches ! Nous evoluons dans une splendide foret de bambous et d'arbres aux troncs noueux, sur des sentiers bordes de feuilles jaunes, brunes...

 

P1120669

 

C'est vraiment beau et surtout etonnant avec en arriere-plan ces montagnes enneigees de plus de 7000m !

 

P1120655

Nous admirons pour la 1ere fois du trek, notre premier 8000m, Dhaulagiri (8172m)


Pendant notre superbe balade, nous tombons presque nez a nez avec une troupe de singes (des langurs) ; ils sont sacrement agiles dans les arbres : ils fuient en moins de deux quand ils nous apercoivent ! Et puis, en s'eloignant et en se cachant un peu, ils finissent par reapparaitre... bien sur, ils gardent un oeil sur nous, mais ca ne les empeche pas de jouer et de lecher les papiers de gateaux qu'ils trouvent au sol.

 

P1120649

P1120661

Autre espece de singe, beaucoup moins agile :)


Nous poursuivons notre route dans la foret bucolique jusqu'a une riviere ou nous nous posons pour dejeuner. On tente d'allumer le rehaud... en vain. Le gaz ne prend pas ; surprenant pour du gaz ! On s'en retourne donc vers nos sempiternelles tranches de pain avec du thon... C'est sur, ca nourrit ; mais c'est pas un grand moment de plaisir.

Il est deja 14h quand on repart ; d'apres ce que nous avions estime, il devrait rester deux bonnes heures de grimpe ; pourtant, au bout d'une demi-heure, on atteint Tadapani ! Tant mieux car c'est si touristique qu'on opte rapidement pour continuer un peu... Finalement, nous descendons jusqu'a Chuile, une heure plus loin. La, pas de touristes ! Nous sommes les deux seuls et les gens sont tres gentils ; ils nous font meme gouter a leur production de miel... Delicieuse !

 

P1120689   P1120686

                         Amateur de miel                                                         Ruches fixees sous le toit

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 06:18

Aujourd'hui nous enchainons sur un deuxieme trek : le tace de l'Annapurna Base Camp. Grosse journee puisque nous partons de Tatopani (1190m) pour tenter d'arriver a Ghorepani (2860m), soit plus de 1700m de denivele positif !

Nous demarrons a 8h30 et d'emblee, ca grimpe fort... Aurel et moi n'avons plus rien dans les jambes. Il faut dire que la journee d'hier, bien que sans marche a pied, n'a pas ete de tout repos ! On se retrouve de nouveau dans la vegetation luxuriante, les rizieres et une foule d'insectes. Nous avions presque oublie que c'etait vert en bas.

 

P1120601     P1120939

 

Maintenant que nous sommes revenus "au plancher des vaches", on observe ardemment la flore qui nous entoure : on guette les plants de marijuana dont tous les trekkers nous ont parle avec engouement... et que nous sommes les seuls a ne pas avoir vu (on est aussi les seuls a qui aucun nepalais n'a propose d'en acheter... on ne doit pas avoir la tete de l'emploi :)) Il parait qu'il y en a partout ! On ouvre donc l'oeil et finissons effectivement par en trouver ; et c'est vrai que ca sent fort par endroit.

 

P1120603

Une petite infusion au cannabis ?  


Ici, ce n'est pas illegal d'en cultiver ; par contre, il est interdit de la frotter ou de l'ecraser puisqu'apparemment, c'est comme ca qu'on en fait de la drogue (on en apprend des choses pendant un trek...).

Nous avancons tres lentement dans des escaliers de pierres plus ou moins plats et dont toutes les marches semblent avoir ete concues par des geants !

 

P1120653

 

C'est pourtant loin d'etre le cas des nepalais :) Autant dire qu'on en bave ; et puis cette chaleur, cette humidite... on degouline ! Nous nous sommes deshabitues de ces temperatures.

En chemin, nous traversons derechef de nombreux petits villages fleuris avec les poules en libertes, les enfants curieux de nous voir ou jouant comme des fous avec une bouteille vide et un baton (avis a tous les parents qui ne veulent pas mettre leur salaire du mois de decembre dans les cadeaux de Noel :)). On croise egalement nos premiers buffles ; impressionnants ces bestiaux !

 

P1120667

 

Vers midi, nous nous arretons pour dejeuner ; on ouvre une boite de thon et etalons ca sur du pain de mie... pas mauvais, mais pour l'exotisme, on se rattrapera ce soir. On se remet en route rien qu'une demi-heure apres. C'est que nous n'en sommes meme pas a la moitie du chemin.

Ca monte toujours autant et nos muscles des cuisses et fesses sont de moins en moins efficaces ; heureusement que nous avons les batons pour nous "tracter" et soulager les jambes. Neanmoins, vers 15h, nous stoppons la journee a moins de 2h de la fin dans un village, Chitre, ou nous trouvons chambre et douche chaude. C'etait moins une ; la pluie qui etait deja un peu tombee pendant qu'on marchait s'abat maintenant fortement ; il y a meme quelques grelons ! La mousson est pourtant sensee etre terminee...

 

P1120623

 

Apres une petite sieste, nous descendons au resto pour commander notre diner : ce sera nouille a la tomate pour moi et spaghetti tomate-fromage-onion pour Aurel ; tout ca arrose d'un bon the bien chaud !

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 04:44

Aujourd'hui, c'est journee transport ; en effet, a partir de Muktinath et jusqu'a la fin du trek, il n'y a que de la piste. Ca signifie donc que si on souhaite marcher, c'est au milieu des Jeep, bus locaux et de la poussiere qu'ils soulevent a chaque passage. Tres peu pour nous... On opte pour faire ce morceau a l'abri !

Nous aurons pas moins de deux changements et 8h de trajet au total. Ca promet...

 

P1120549

 

Nous commencons par 1h30 de Jeep pour rallier Jomsom ; nous grimpons dans l'engin, confiants, se disant qu'apres tout, un 4x4, c'est fait pour la piste. C'est bien le cas, sauf que nous sommes a 16 la-dedans et que le conducteur n'est pas du genre prudent ! Il fonce dans les cailloux, les trous, les bosses, nous ballotant sans vergogne.

 

P1120551

Mon amie la barre de toit


Aurel n'est pas trop sensible a ce remue-menage ; moi, je passe cette heure et demi ultra-concentree pour ne pas rendre mon petit-dejeuner !

Au bout d'une heure malgre tous mes efforts, je fais stopper le vehicule pour pouvoir respirer profondement ; je suis a deux doigts du vomissement. Je tremble et salive comme une malade ! Ca passe au bout de 2-3 minutes, mais la fin du trajet me semble ne jamais arriver. Quand nous posons enfin pied a terre, mon estomac est encore tout bouleverse et mes jambes flageolantes... bref, c'est pas la grande forme !

 

P1120553

"C'etait GENIAL"

 

Bon, c'est sur, vu comment les automobilistes passent pres des marcheurs, je suis quand meme contente de ne pas l'avoir fait a pied ce morceau...

Dans Jomsom, nous nous renseignons sur la suite du parcours : il nous reste encore un bus pour Ghasa et un autre pour Tatopani, notre "destination finale" (je vais mourir :'|), avec respectivement 3h et 2h de route. Le depart en bus est dans une heure, juste ce qu'il me faut pour me remettre de mes emotions !

 

P1120556

Panneau d'accueil a Jomsom

 

Nous trouvons une boulangerie dans le village et y achetons de quoi grignotter avant de reprendre la route. On avale pas grand-chose car nous sommes encore barbouilles et preferons rester legers, en prevision...

Notre bus arrive ; on s'installe comme on peut sur les deux dernieres place au fond qu'il reste...

 

P1120559

Il est beau ton bus

 

Je suis un peu moins inquiete pour mon estomac, me disant qu'un bus, ca bouge moins. Des les premieres minutes, le calvere recommence ! Je dois faire preuve d'une concentration extreme pour ne pas etre malade ; le chauffeur ne menage pas sa monture, ni ses passagers d'ailleurs. Il est si brusque que dans certaines ornieres, nos fesses ne touchent meme plus nos sieges et les tetes se cognent "allegrement" au plafond ! Les places sont etroites et les genoux s'ecrasent dans les planches de bois devant qui font office de dossiers... C'est l'enfer !

 

P1120561

Un nez a nez !!!!!!  et PAAAFFFFFFFFFFFFFFFFFFF


J'ai la sensation qu'on fait a mes tripes ce qu'on fait aux crepes dans une poele a la Chandeleur ! En plus, une vieille dame vient s'assoir sur le peu de place qu'il reste entre Aurel et moi, m'aplatissant un poumon de sa forte carrure... Pour elle aussi c'est dur ; d'ailleurs, elle se tient fermement a nos deux cuisses de ses mains (Aurel : "Elle passe drolement pres de mon manche !" - Very Bad Trip 1 :))

Nous faisons une pause a mi-chemin ; je descends immediatement pour prendre l'air. Mes jambes sont encore tremblottantes et j'apprehende de remonter a bord... Meme Aurel n'est pas bien. La fin de ce deuxieme trajet arrive enfin ; evidemment, on pense a poursuivre le calvere demain pendant quelques secondes... Et puis, finalement, tant qu'a en baver, autant tout faire d'un coup et qu'on en parle plus !

C'est donc reparti pour la derniere "correspondance".

 

P1120563

 

Meme type de bus, mais cette fois, nous sommes a l'avant. Par chance, j'ai une fenetre ; ca me rassure de ne pas avoir a faire bouger 50 personnes entassees les unes sur les autres, au milieu de tout leur bardas, si jamais me venait le besoin de me vider les tripes (oui, c'est horrible, pardon) ! Aurel, lui, va mieux ; il prend une tripotee de photos des ravins pres desquels nous passons, des evenements completement fous se presentant sur la route...

 

P1120572

Le chauffeur a une petite lumiere rouge allumee au compteur et visiblement ca ne l'inquiete pas

P1120567

Un des sac arrime sur le toit, s'est fait la malle

 

Moi, je suis toujours en mode "pense a autre chose... oh, t'as vu le beau torrent... oh, un troupeau de chevre sur le chemin...", mais evidemment, difficile de ne pas avoir la nausee quand on voit une pelleteuse renversee 50m plus bas, ou bien quand seule une langue de 20 centimetres de terre separe notre bus de la chute !

 

P1120584

 

Honnetement, c'est une veritable epreuve. Je m'imagine volontiers troquer 15h de marche contre cette atroce journee sur les pistes nepalaises...

Nous arrivons entiers et en vie a 18h a Tatopani. A bout de force, on se traine jusqu'a un lodge, jetons les affaires, "rampons" a la douche, puis nous installons pour diner.

 

P1120589

Mate la phaute dortografe

 

Pour moi, ce sera salade ; il n'y a que ca qui passe. Aurel, lui, recouvre rapidement l'appetit devant son Dal Bhat (plat nepalais avec riz blanc et assortiment de petits legumes, lentilles en sauce, yaourt... et quelques surprises qui arrachent la tronche !).

A 20h30, nous sommes au lit, plus harasses par cette torture du jour que jamais depuis le debut du trek !

Partager cet article
Repost0