Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 17:43

Aujourd'hui, nous quittons la fabuleuse Thailande... :(

 

Nous sommes partis pour 3 jours de transport ; oui car de l'Amerique Latine a l'Asie il y a une petite trotte...

Je verifie au moins douze fois nos billets d'avion, angoissee a l'idee de refaire une boulette. Surtout que nous avons eu droit a quelques modifications de la part de la compagnie aerienne qui nous fait finalement partir le 30/11 au lieu du 01/12.

Voici notre trajet en 5 vols : Bangkok-Calcutta, Calcutta-Delhi, Delhi-Londres, Londres-Madrid et enfin Madrid-Buenos Aires !

 

Nous arrivons devant le bureau d'enregistrement, le coeur tambourinant pour ma part... 5 vols donc 5 possibilites d'avoir fait une connerie ! L'hotesse verifie nos e-billets, nos passeports et... nos visas. Elle en prend du temps :8

Et pour cause... la compagnie King Fisher nous a pondu un itineraire qu'on ne peut pas emprunter ! Le vol Calcutta-Delhi, necessite un visa indien... que nous n'avons pas ! Aaah, ils sont forts :)

 

Comment la compagnie repare-t-elle son erreur ? En nous proposant un vol pour le lendemain : Bangkok-Delhi. Et... elle prend en charge le transfert aeroport-hotel A/R, la nuit d'hotel, le diner et le petit-dej. Booon, d'accooord...

 

Quelle n'est pas notre surprise devant les portes de l'hotel !

 

hotel-de-ouf

 

Chambre luxueuse, piscine exterieure, sauna, hammam, jacuzzi... Bien sur, on touche a tout !

Quant aux repas... on se croirait dans une reception chez Monsieur l'Ambassadeur (en reference a la plus naze de toutes les pubs : Ferrero Rocher :)). Enormement de choix et une qualite deconcertante ! Heureusement que je ne suis pas riche parce que je deviendrais une baleine :)

 

P1170652

 

Au petit-matin, notre taxi nous conduit donc a l'aeroport. Cette fois-ci, pas de probleme, nous pouvons embarquer !

 

P1170662

En transit a Londres ; on est a fond !

 

Notre escale a Madrid dure plus de 10h ; on en profite donc pour faire un tour dans la ville et nous degourdir un peu les jambes. Le climat nous saisit : il fait a peine 10 degres ! Ca change de la Thailande... Mais le soleil brille toute la journee et il fait vraiment bon vivre dans cette capitale perpetuellement en fete.

 

P1170678

Souvenirs souvenirs... Nous avions foule de nos pas cette place avec toi Pimousse :)

 

Notre dernier vol dure environ 13h. Nous decollons a 00h30 ; a Buenos Aires il sera 9h00 du matin a notre arrivee ! En bref, nous aurons pris 11h de decalage horaires en moins de 2 jours ! Ca c'est du "jetlag" :)

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 12:49

Pour nos trois derniers jours sur Pattaya, nous optons pour le loisir jusqu'au bout : nous ne resistons pas a l'appel de Ko Larn, cette ile superbe au sable blanc et fin, et aux eaux chaudes et turquoises. Comme on se sent bien... Malgre l'affluence touristique, l'endroit est plutot calme. On s'amuse en regardant les russes (oui, souvent) prendre des poses "mannequines" sur la plage.

 

P1170722.jpg

 

Aurel, lui, retourne pecher notre diner et revient glorieux avec cinq poissons !

Nous les donnons a cuisiner dans un petit marche local ; comme toujours, c'est succulent.

 

P1170707.jpg

 

Le soir venu, nous nous promenons avec plaisir dans les allees d'un bien plus grand marche de nuit ou se melent les vetements, la quincaillerie, les babioles et... la cuisine !

 

689alb035   P1170702

 

La encore, on a envie de tout gouter : des fruits, des brochettes, des shake, des insectes... Aurel se laisse tenter par la grenouille grillee cette fois-ci.

 

P1170698.jpg

 

Lundi, nous quittons avec beaucoup de peine Marie-France et Jacques ; c'est comme si nous repartions encore une fois et Dieu sait si on n'aime pas les au-revoir... Leur depart signe aussi la fin des vacances, au sens "repos" du terme, car pour nous bien sur, elles continuent mais la suite promet d'etre plus "corsee" :) (en memoire des 15 jours de VTT en Corse l'annee derniere... nos posterieurs s'en souviennent encore).

Que n'aurais-je pas donne pour rentrer avec eux, reprendre un peu de tous ceux que nous aimons, pour nous requinquer avant de repartir a nouveau... Ces moments-la sont tres durs ; ils nous rappellent combien le temps peut sembler long quand les gens nous manquent. Evidemment, nous sommes heureux de ce qui nous attend encore pendant les six prochains mois.

 

Ce qui est genial, c'est qu'avec Aurel, il y a toujours matiere a sourire de nouveau ! Voila que monsieur tient absolument a faire un tour de jetski. Je m'y oppose formellement tout d'abord ; nous avons ete largement prevenus : les loueurs de jetski sont une veritable mafia et font payer tout type de degats sciemment anticipes aux pauvres clients credules. Enfin, "credules"... qui n'ont guere le choix en fait car sinon, les thai se pointent a 10 ou 15...

Sachant cela, je suis tres retissante ; mais Aurel trouve l'occasion trop belle : mer d'huile et coucher de soleil rougeoyant.

 

P1170862

 

On s'offre donc une demi-heure de bolide pour environ 20€. Notons qu'ici, grace a une législation bien plus cool que chez nous, les jets ne sont pas bridés et nul besoin de permis bateau. Bref, on prend le jetski en photo sous tous les angles pour bien signifier au loueur qu'on n'est pas des pigeons.

 

Nous enfourchons l'engin et partons poignée dans le coin direction l'horizon. Quelle sensation de liberte ! Aurel prend un léger virage a gauche, puis braque tout sur la droite.  

"Mais pourquoi est-il aussi méchant ?".

Evidemment, la force centrifuge ne nous ayant pas oublié, elle nous éjecte tete la premiere a l'eau ! Meme le jet en est tout retourné. On le remet d'aplomb, espérant vivement qu'il redémarre... Ouf, c'est bon ! Au retour, pas de "couac" ; les mecs reprennent le jet et nous saluent.

 

Un peu plus tard dans la soiree, on s'essaie a la machine a trous car en Thailande, une fois de plus, la reglementation est autrement plus permissive qu'en Europe.

 

Donnez-moi ce que vous avez de plus gros Monsieur !

 

 

 

Résultat : IN-DES-CRIP-TIBLE ! "E-NOR-MISSILE" !

 

P1170719.jpg

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 12:30

Nous quittons les iles paradisiaques du sud-ouest de la Thailande pour remonter sur Pattaya et retrouver Marie-France et Jacques. Derniers jours ensemble...

 

De nouveau, nous grimpons a bord du speed-boat ; cette fois, j'ai prevu le coup : j'ai avale le cachet anti-nausee 1h avant d'embarquer :)

 

P1170696.jpg

 

Mais le retour s'avere pire que l'aller : la mer est demontee ! Aaah... on les entend moins les 600ch ! Un simple moteur de Twingo aurait suffit. L'agitation est telle que le bateau doit slalomer prudemment entre les murs d'eau qui se dressent, ballotant equipage et passagers sans vergogne. On croirait naviguer sur un bouchon de liège !

 

Autant dire que cachet ou non, mes tripes n'apprecient pas... Je tiens le coup quand meme, detournant regulierement le regard des sacs plastiques qui se remplissent autour de nous. En outre, le trajet dure une demi-heure de plus que prevu pour atteindre Khura Buri ; c'est pas fait pour nous arranger car nous avons l'intention de prendre le bus de nuit pour Bangkok a 18h15, et il est deja 17h30...

Mais c'est sans compter sur l'organisation et la diligence des thailandais ! A  peine debarques, le personnel de l'Agence (a qui nous avons achete les tickets de bateau - Sabina Tour , ils sont supers !) nous conduisent a la station de bus, nous prennent deux billets et nous sautons dans notre car, meme en avance ! Formidables ces thai :) ; tout juste dix minutes de correspondance !

 

On parvient a dormir tant bien que mal jusqu'a Bangkok. Nous arrivons a 5h du matin mais deja les taxis, mini-vans et bus en tout genre sont sur place, prets a vous conduire n'importe ou. Une fois n'est pas coutume, a peine le pied a terre, on nous propose un transport pour Pattaya a un prix tres correct. En vingt minutes, l'affaire est faite et nous voila reparti pour 2h de route. Tout s'est si bien goupille que nous retrouvons les parents dans la matinee, avec un immense plaisir.

 

689alb124.jpg

Aurel a un ptit air de Daniel Colosimo... la coupe peut être !?

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 08:37

Nous quittons la paisible Ko Lanta pour découvrir les îles Surin ; cet archipel est beaucoup plus isolé et réputé pour son calme et son authenticité.

Il nous faudra pas moins de 3h de bateau pour rejoindre Phuket.

 

P1160662

  Voilà ce qu'il reste des fêtards de Ko Phi Phi

 

A peine arrivés, nous sautons dans un bus direction Khura Buri (environ 3h30 de route). Nous prenons une nuit sur place car l'unique bateau pour Surin ne part que le lendemain à 9h.

Nous logeons dans une cabane en bois près d’une rivière infestée de moustiques. 

 

P1160667

 

La ville en soi n’est pas très intéressante…mais au fil de la balade, nous découvrons un petit marché avec plein de bonnes choses à grignoter (c’est le principal :)) : des beignets de bananes frits, des pâtisseries, des fruits aux allures intrigantes…

Tout est bon en Thaïlande ; si on n’oublie pas de préciser : « No spicy pleeeease… ».  

 

Au petit matin comme convenu, nous grimpons dans le taxi qui nous conduit à l’embarcadère. Nous nous payons le « speed boat » : 1h30 de traversée au lieu de 3 pour 1600 Baht aller-retour.

 

P1160692

 

C’est le plus cher des transports jamais pris en Thaïlande ! Mais nous n’avons guère le choix car le bateau classique est en réparation.

 

Avant d’enjamber cette Formule 1 des mers de 600 ch, on nous propose un cachet contre la nausée ; je prends illico ! Je me connais… Nous enfilons nos gilets de sauvetage, sérieux comme nous sommes, tandis que d’autres le délaissent en ricanant : « moi je sais nager ». Pfff, ce n’est pas une fois que tu t’es assommé sur la barre métallique que tu vas l’enfiler ton gilet >| Qu’est-ce qu’ils m’énervent certains…

Bref, c’est parti.

Aurel hallucine sur la vitesse du bateau ; quant à moi, comme toujours, les premières minutes m’amusent beaucoup, mais 1h30 de manège à sensation, c'est trop long !

Au bout d’un moment, le sourire s'estompe et la paleur s'installe. Je reste concentree sur l’horizon, l’estomac en vrac et les jambes faibles. Leur cachet ne sert à rien, ou bien c’aurait été pire, je ne sais pas… Deux personnes rendent tout-de-même leur petit-déj !

 

Nous débarquons enfin sur Surin Island.

 

P1160740

 

Ici, point d’animation comme à Ko Phi Phi, ni de musique Reggae sur un bar de plage comme à Ko Lanta ; rien ! Fini les délicieux fruit-shake, les brochettes, les apéros :( Seul un resto où les heures pour manger sont fixées ; quelques bungalows et un camp pour les tentes.

 

P1160697

 

Nous plantons la nôtre au bord de la plage. C’est totalement isolé et très TRES calme, si on fait abstraction du bruit des moteurs sans pot d’échappement des long-tail boats qui pétaradent à longueur de journée.

 

P1160699

 

Pour moi, c’est un tantinet trop paisible. Le soir à 19h, t’as déjà diné et pas de quoi festoyer : ici, il n’y a rien à faire, rien pour sortir et se balader un peu, pas de boutiques ou de spectacles sur la plage, pas de musique !

Robinson Crusoé (ou Commandant Cousteau - bien vu Isa :)), lui, est dans son élément : il part chasser matin et soir et nous ramène de beaux poissons.

 

P1160713

P1160701

P1160719

 

 Jusqu’au jour où nous manquons d’atterrir chez la Police thaï, apprenant que c’est formellement interdit de pécher ici ! Seuls les Moken, habitants de l’île, en ont le droit car c’est leur unique nourriture. Il faut préciser que nous sommes dans une réserve naturelle…

 

Pendant ces 3 jours à Surin, nous découvrons d’autres plages, complètement désertes.

 

P1160712

 

 Il est même arrivé que je me retrouve seule sur le sable pendant qu’Aurel contemplait les fonds coralliens (au lieu de contempler sa sirène ;)) avec pour seule compagnie les bernard-l’ermite et autres crabes curieux.

 

P1160685

 P1160737

 

Etrange sentiment que celui de se sentir parfaitement isolé(s). L’île est si sauvage que nous y avons même rencontré des varans énormes et quelques macaques.

 

P1160706

 

Cela dit, c'est de loin l'endroit le plus beau et le plus plus préservé qu'il nous ait été donné de voir en Thaïlande. Les Surin sont la représentation la plus fidèle à celle que l'on se fait de l'île déserte paradisiaque !

 

  P1160732     P1160735

C'est ici que nous laissons le ruban de ma Julie !

Désolée ma poulette, ici il n'y a pas de boîte de nuit... :)

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 07:20

On quitte Ko Phi Phi avec un petit pincement au cœur tout-de-même car c'est une île sublime...
En route pour Ko Lanta où nous resterons 2 jours ! En une heure de bateau, nous y sommes. 

 

P1160208

 

Une fois de plus, nous faisons confiance à un bonhomme qui nous propose son hôtel avec des chambres à 500 Baht la nuit, piscine, air conditionné... le tout à quelques mètres de la plage ! On fait bien : nous sommes dans un petit village de bungalows très charmant. Le Paradis est partout en Thaïlande !

P1160650

 

Ko Lanta semble bien différente de Phi Phi ; cette dernière était petite et aucun véhicule motorisé ne circulait. Tout était accessible à pied. Ici, il y a du bitume avec voiture, énormément de scooters et l'embarcadère est à 20 minutes de route. Mais une fois sur la plage, quel calme... On est bien loin de l'agitation de la très festive Phi Phi.
Le resto de l'hôtel donne sur une vaste étendue de sable doré, orienté plein ouest et le coucher du soleil vient colorer une ambiance plutôt zen.

 

P1160653 

  Malgré des fonds moins surprenants et une eau moins limpide qu'à Phi Phi, l'instinct de prédation n'a pas quitté Aurel pour autant. Il se saisit de son arbalète et se remet en chasse. Sa persévérance paye car il revient avec une murène !

 

P1160656

 

Au moins 1,20 mètre de long et encore fort vivace : bien qu’empalée en pleine tête, Aurel a un mal fou à la maitriser. Il lui tranche la tête mais la murène remue encore !  On se met à deux pour maintenir le corps glissant comme une savonnette du reptile des mers. Ce n’est qu’une fois totalement dépessée que tout soubresaut de vie l’abandonne enfin.
Autant dire que le morbide de la situation ne me remplit pas de bonheur… mais au moment du diner, quel régal !

P1160661

 

Les thaïlandais nous préparent cela avec une sauce aigre-douce, ananas, tomates et oignons ; un pur délice. La chair est succulente et malgré la quantité, on n’en laisse pas une miette :).
On y aura fait honneur, le tout les pieds dans le sable.

 

P1160648

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 13:50

C'est ce matin qu'on deguste notre peche de la veille ! Nous commandons une assiette de riz pour accompagner le poisson cuit dans le jus de citron... Encore meilleur que grille ! La chair est tendre et savoureuse ; un pur regal.

Apres cet excellent petit-dejeuner, nous sommes pares pour une bonne journee de kayak. Direction la plage ou nous trouvons un loueur ; pour 500 Baht (environ 12 euros) nous voici libres d'aller ou bon nous semble :)

 

P1160117.jpg

 

On commence par Monkey Beach (la plage aux singes), ainsi nommee car elle abrite une colonie de macaques. Rien que 20 minuntes de rame pour l'atteindre et, comme il est encore tot, nous sommes peu nombreux.

 

P1160123.jpg

 

Effectivement, on apercoit les primates a l'autre bout de la plage ; nous approchons, confiants. Mais les singes ne sont pas si commodes !

 

P1160138.jpg

 

L'un d'eux pousse un cri et soudainement, c'est 4 ou 5 congeneres qui accourent, montrant les dents !

 

P1160129.jpg

 

Un touriste se fait meme attraper le mollet par un gros male fort aggressif...

Moi qui ne suis deja pas tres attiree par les singes, je fais rapidement demi-tour. Aurel, lui, s'arme d'un baton et le montre a celui qui osera s'approcher de trop pres :) Neanmoins, il n'insiste pas trop car nous sommes sur leur territoire et visiblement on derange.

 

Nous reprenons les pagaies a la decouverte des cotes escarpees de Ko Phi Phi ; les formations karstiques sont sublimes et vertigineuses.

 

P1160147    P1160170.jpg

 

Au milieu parfois se cachent de fabuleuses vasques turquoises a la transparence surprenante.

 

P1160156.jpg

 

Nous nous arretons ca et la au gre de notre emerveillement sur des plages quasi desertes et d'une beaute a couper le souffle.

 

P1160168.jpg

 

Enfin de journee, nous rendons le kayak enchantes par notre ballade. Aurel craque de nouveau pour nos fameuses brochettes qu'il deguste sur la plage. C'est notre derniere soiree a Ko Phi Phi car demain, nous voguons vers Ko Lanta. On fete ca par un bon resto devant un combat de boxe thai.

 

P1160202.jpg

 

Les deux boxeurs sont impressionnants de puissance, rapidite et precision. Quand le coup est porte, ils s'ebrouent et reprennent de plus belle ! Et a chaque fin de round, c'est un sourire qu'ils affichent sur leur visage tumefie...

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 13:25

Les nuits sont infernales ici ; impossible de dormir d'un trait ! Les alcooliques notoires sont en nombre et peu discrets. Du coup, ce matin on est tellement K.O. qu'on se recouche après le petit-déjeuner. Tampis pour la journée de kayak qu'on avait prévue aujourd'hui.

A midi, on finit par sortir de notre léthargie... grâce à un énième café :)

On entreprend de monter au point de vue qui offre un beau panorama sur le parc national maritime. L'ascension commence par des centaines de marches parfois presque verticales ! Mais, après le Népal, c'est de la rigolade :) Au bout d'un quart d'heure, nous sommes en haut (dégoulinants :)). C'est vrai que ca vaut le coup : tout un camaieu de turquoise, vert émeraude, vert de jade s'égrenne sous nos yeux !

 

P1160082

 

Une fois la-haut, c'est l'occasion de découvrir une nouvelle plage en passant de l'autre coté de la colline. On traverse une jungle dense et pleine de vie.

 

P1160084

 

Puis nous redescendons sur la paisible Phak Nam Beach. Ici, pas de béton, juste quelques bungalows de bois et de paille. On se baigne dans une mer chaude et tranquille puis nous nous atablons dans un restaurant au bord de l'eau.

 

P1160094

 

L'après-midi, Aurel repart en chasse ; pendant ce temps, je profite du bon soleil et des eaux cristallines de l'ile. Quel pur bonheur !

 

P1160090

 

Notre Robinson Crusoé revient avec un poisson ; mais cette fois-ci, nous allons le faire en marinade.

 

P1160097.jpg

 

De ce coté de l'ile, le soleil disparait derrière les rochers vers 16h30 ; du coup, nous mettons les voiles et regagnons notre cote animée. On se dessale avec une bonne douche puis sortons acheter de quoi préparer notre marinade : des citrons verts et de la glace pour que la chair reste la plus fraiche possible jusqu'à demain matin.

 

En attendant, ce soir c'est diner sur la plage, les pieds dans le sable, au "Ciao Bella"... Pas très typique, mais on ne résiste pas à la gastronomie italienne :) Pizza pour Aurel et focaccia pour moi ; c'est trop bon ! Et ne parlons pas du cadre !  

 P1160002

 

On finit la soirée en se balladant sur la plage enfièvrée ; la fête bat son plein avec pour chaque bar sa musique (si bien qu'on entend celle d'à côté, même avec les bafles dans les oreilles), son spectacle de jongleries, bolasses en feu...

Pas de doute, Ko Phi Phi est le royaume des noctambules.

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 12:22

Après cette courte nuit, nous émergeons doucement devant le petit-dej, à nous demander ce que nous allons faire aujourd'hui ; oui, parce que connaissant Aurel, on ne va pas faire bronzette tous les jours non-plus !

En se dirigeant vers la plage, on se fait alpaguer par un homme qui nous vend un tour de long-tail boat pour aller voir des requins et accéder ensuite à Maya Beach, l'une des plus belles plages de Phi Phi Leh. Nous sommes partants !

Le trajet est déjà un voyage en soi : cette longue barque de bois avance grâce à un moteur dont l'hélice est fixe au bout d'une tige de 3 ou 4 mètres de long, maniée avec force et précision par notre "commandant" de bord... Ce cote authentique n'enlève rien à la splendeur des paysages que nous balayons...

 

P1160013 

 

En arrivant au spot à requins, on se jette à l'eau, peu convaincus par la perspective d'une rencontre fortuite avec les squales.

 

P1160027

 

Effectivement, pas l'ombre d'un aileron à l'horizon ; mais l'endroit n'en reste pas moins très chouette avec de beaux coraux et poissons multicolores. Nous avons l'impression d'évoluer dans un aquarium.

Ensuite, nous embarquons à nouveau pour atteindre Maya Beach.

 

P1160039

 

A peine avons-nous posé les pieds sur le sable qu'on se fait "racketter" : 200 Baht par personne pour la préservation de l'environnement tout ca... Mouée... C'est vrai que cette plage est magnifique, mais n'y restant qu'une heure, ca fait un peu cher ! Bien que très peuplée, nous y passons un très agréable moment.  

P1160049

 

Nous revenons à Ko Phi Phi Don sur les coups de 15h ; Aurel voulant chasser du poisson pour le diner, il nous emmène un peu à l'écart sur une plage qu'il a repéré au loin. L'ennui, c'est qu'il n'y a pas vraiment de chemin pour s'y rendre... On évolue donc dans les rochers glissants, pendant près d'une heure, tout ca pour débarquer sur une plage sale, pleine de détritus et de cailloux et où la force des vagues n'est pas très propice à la baignade :( C'est dingue ca ; on est en plein paradis et on arrive quand même à dégoter des coins pourris !

Bref... Pendant que monsieur part en quête de notre repas, je tente, tant que faire se peut, de profiter de la mer. C'est pas une grande partie de plaisir !

Au bout d'une heure, Aurel ramène fièrement sa pêche : deux beaux poissons perroquets.

 

P1160069

 

Il nous fait un feu et grille le diner. Bon, avec pour fond d'écran un sublime coucher de soleil, évidemment l'endroit devient magique et le poisson est très bon :) "Tu t'en sors bien toi..."


P1150717

 

Il y en a qui se diront que je rale tout le temps... n'empêche que le retour dans les rochers est encore moins agréable de nuit !

 

P1160077

 

Heureusement, en récompense, j'ai droit à mon fruit-shake :) A déguster sur une plage DE SABLE FIN !

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 11:51

Ce matin, c'est destination vacances ! On se rend à l'embarcadère pour prendre un bateau direction Ko Phi Phi :) C'est parti pour 2h de ferry.

 

P1160024

Tourist boat

 

On arrive rapidement au milieu de falaises gigantesques et parfois d'une verticalite presque invraissemblable ; c'est grandiose.

 

P1160029

 

En s'approchant de l'île, la clarté de l'eau saute tout-de-suite aux yeux ; inutile d'y mettre la tête avec un masque, on y voit aussi bien que dans un aquarium !

 

P1150965

 

A l'embarcadère, de nombreuses personnes sont déjà là, brandissant des affiches publicitaires de leur hotel. Nous choisissons le moins cher, c'est-à-dire environ 13 euros la nuit. C'est plutôt intéressant car ici, l'hébergement peut revenir à une petite fortune, si on le souhaite. Le jeune employé nous conduit vers notre nid, s'enfoncant un peu plus dans l'île.

 

Les ruelles sont très animées ; en l'espace de quelques mètres, l'ambiance festive est déjà palpable... On croise toute sorte d'individus ici :)

 

P1150970

 

Notre chambre est plutot sommaire : un lit double, un ventilo, une salle de bains qui fait aussi W.C. ; mais c'est tout ce dont on a besoin. On y jette nos affaires et filons droit vers la plage. L'eau est incroyablement chaude ; on entre sans hésitation !

 

P1150994

 

Pour le déjeuner, rien de meilleur que les brochettes de poulet grillé avec poivrons, oignons et ananas ; elles sont délicieuses... Et accompagnées bien sur de l'incontournable boisson ici : le "fruit-shake". On choisit son fruit, il est mixé avec des glacons, à siroter à la paille ; c'est rafraichissant et TROP BON !

 

P1160175

 

Nous passons l'après-midi à nous dorer au soleil ; enfin... surtout moi :) Aurel part le plus clair du temps voir les fonds coralliens, évidemment. Il faut dire qu'ils sont sublimes ; les poissons ne sont pas farouches et on se retrouve souvent au milieu de bancs multicolores et paisibles.

 

Le soir sur Phi Phi Island, c'est un festival d'originalités en tout genre.

 

P1160003

 

Ici, il n'est de pudeur ni bienséance qui tiennent ; place au X :) comme excentricité, extravagance, exagération ! L'alcool coule à flot ; point de petits verres hypocrites, non... ici c'est dans un seau que l'on s'abreuve, car on est là pour ca : s'enivrer jusqu'à l'aube ! C'est ainsi.

 

P1160009

 

Nous, on observe ; parfois dépités par la débauche de cette jeunesse excessive (ca nous rajeunit pas ce discours) ; mais souvent amusés par cette liberté communicative.

Nous nous couchons tôt (pour le coin) et sommes, bien entendu, réveillés toutes les heures par les fêtards ivre-morts.

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 04:53

Vendredi 11 novembre

 

Journee sur le blog puis courte separation avec les parents d'Aurel.

Pendant les deux prochaines semaines, eux vont rayonner autour de Pattaya tandis que nous prevoyons de descendre dans le sud de la Thailande (retour au alentour du 26).

 

 

Samedi 12 novembre

 

Nous prenons donc un bus tout confort direction Bangkok (2h) pour moins de 3 euros par personne.

 

Une fois dans la capitale, on fait des pieds et des mains pour trouver le magasin de plongee pour Aurel, qui tient coute que coute a s'acheter des palmes. Mais pas n'importe lesquelles s'il-vous-plait, des palmes a rallonge pour la chasse sous-marine !

Bref, on galere car on ne sait meme pas ou nous sommes a Bangkok ; en effet, le terminal des bus n'est pas indique sur notre plan... Du coup, pour trouver un taxi qui va dans le bon sens, ce n'est pas tres pratique.

On en stoppe quelques uns a qui nous montrons notre destination : le premier ne sait pas lire une carte ; le second etire ses bras, eloignant le plan au maximum pour tenter d'y voir clair, puis laisse finalement tomber ; quant au troisieme, il sort sa loupe de bibliothecaire... On craint le pire, mais il semble avoir compris et nous mene a bon port :)

 

Quelques minutes dans le magasin suffisent : ils ne vendent pas ce genre de palmes... Rrrr... Tout ca pour rien !

 

Il est plus de 15h et nous nous decidons a trouver une guest-house pour ce soir ; nous ferons la deuxieme partie du trajet demain. Mais on se heurte a des etablissements totalement plein ; suite aux innondations, nombre de personnes sont venues se refugier ici et notamment dans les hebergements les moins chers, comme ceux que nous cherchons...

 

P1160225

Protection contre les innondations dans les rues de Bangkok

P1160226

Evacuation d'eau du parking d'un centre commercial

 

Au bout d'une heure de vaines tentatives, nous optons finalement pour un truc culotte : retrourner a la station de bus et prendre un transport de nuit vers n'importe quelle ville du sud. Rebelote, on prend un taxi binoclard qui nous ramene. On se renseigne au plus vite sur les prochains departs : il y a Phuket dans une heure ! Banco ; deux billets s'il-vous-plait madame :)

Nous sommes bons pour 13h de bus (18h -7h).

 

En attendant le depart, on se promene un peu dans le marche a proximite. C'est une nouvelle occasion de decouvrir plein de bonnes choses ! Des galettes de riz souffle arrosees de caramel notamment ; hmmm... On s'achete egalement quelques specialites pour le trajet : des bouchees vapeur a la crevettes et aux herbes fraiches, une salade de fruits dans du lait de coco, du poissons seche et sale... Tout est divin, mais attention aux surprises qui mettent le feu a la bouche !

 

P1160228

 

Notre bus est tres confortable ; nous avons meme droit aux DVD comiques (etrange humour que celui des thai :)) et on nous fourni en couvertures pour ne pas subir le froid de la clim (oui, c'est le monde a l'envers ; ici plus t'es riche et plus t'as froid).

Biensur, on ne dort pas tres bien car on est "assis-allonges", mais le trajet passe plutot vite.

 

 

Dimanche 13 et lundi 14 novembre

 

Arrives a Phuket, nous degotons un charmant endroit, le Mac-chiato Cafe, qui va devenir notre Q.G. pendant les deux prochains jours : 2 Mac a disposition avec acces libre et gratuit a Internet, un personnel tres affable et des gateaux faits maison ! Ils savent plairent aux touristes ces thai :)

 

P1160232

 

C'est d'ailleurs a Phuket qu'Aurel trouve enfin ses fameuses palmes !

 

Concernant la suite des vacances, c'est a Ko Phi Phi et Ko Lanta, deux iles reputees pour leur beaute, que nous ferons escale...

Partager cet article
Repost0